Biographie

Ca commence comme ça ! Un petit garçon de dix ans , blond comme les blés ,les yeux bleus clairs comme un ciel sans nuage , un jour tout petit confié a sa nourrice il tombe , ou elle l’échappe on ne sera jamais ,mais peu importe , un choc a la tète , l’enfant pleure toute la nuit a l hôpital il ne décèleront rien , c est un bon vieux médecin de famille qui remarquera que l’enfant a un strabisme , opération pour redresser un œil qui ne reviendra jamais a sa place , ni une vue correcte ( c’est con pour un futur voyant d ‘avoir une mauvaise vue ) et la vie suit son court , ce petit garçon avait toujours l impression que son père n ‘était pas son vrai Papa , non pas par le comportement de ce Papa car il faut bien le dire HAUT ET FORT , que ce Monsieur car c était un Monsieur et pour ce petit garçon il restera toujours un Monsieur honnête et droit , une référence , qui a donné a ce petit garçon des valeurs dans la vie , qu’il ne comprendra que plus tard ,et ces valeurs nous sont transmises de nos parents ou personnes qui se chargent de nous instruire , ce petit garçon a eu beaucoup de chance et d’amour il en fera plus tard des principes , et même une ligne de conduite , mais bien plus tard ! un bon exemple ! et ce petit garçon a eu la chance a la naissance d’avoir une vrai mère , exemplaire qui a cette époque se retrouve fille mère, sortie d e chez les bonnes sœurs comme on disait ,qui s est battue pour garder ce petit garçon , son enfant , ce fils qu’elle voulait parfait ,les années passent et ce petit garçon rentre dans l’age bête , des études a peu prés normales , pré apprentissage en charcuterie alors qu’il voulait être cuisinier mais faute de patron il finira boulanger avec un C A P que personne ne pensait qu’il obtiendrai t, un peu fou , un peu rebelle , et très réservé ce petit garçon deviendra ado, a bosser tôt le matin et tard le soir , il faut bien le reconnaître le travail ne lui a jamais fait peur ni les heures !

Et puis un jour cet adolescent confortablement installée dans le canapé devant la tv comme un jeune con que l’ont connaît tous , il entends par inadvertance sa mère au téléphone avec les grands parents leurs dire texto car cette phrase restera a jamais gravée dans la vie de ce petit garçon , de cet adolescent , de cet homme qu’il est devenu , je cite ( ce n’est pas parce que il ne s’appelle pas girardon qu’il doit avoir moins d’étrennes que ses frères ) en effet a Noël ce jeune homme n’avait eu qu’une enveloppe de 50 francs alors que ses deux frères en avait eu cent , je crois que cet homme en pleure encore ! Une révélation ! quelque part , le petit garçon avait raison , Non pas raison juste ressenti c est tout ! , Ce petit garçon c’est moi Lionel le voyant des voyants ! Et tout cela ne fait que commencer, une longue et périlleuse route,semée de galères bien voulues quelques fois ! Des pleurs , des rires et du bonheur aussi , un chemin qui dans ma vie ma fait connaître la souffrance, la peur , la pitié , et bien sur et surtout l’amour , mais aussi l’être humain que se soit en mal ou en bien ,Mon don de voyant pur , clairvoyant , médium spirite s’est révélé a moi ,tout d’abord lorsque je regardais une personne je voyais en son visage un animal, j’étaie capable de définir le caractère de cette personne , et aussi avoir des flashs , des visions de son passé ,sans me tromper ! Le mois prochain je vous raconterai la suite de ces aventures qui ne manquent pas de rebondissements et de faits extraordinaires sur les routes que j’ai parcourues .

Ce petit garçon a grandi , 14 ans ! pré apprentissage en charcuterie 6 heures du matin au charbon ! pas payé ! même pas une enveloppe avec un petit billet ! et même pire ! j’avais acheté un sachet de bugnes confectionnées par mes soins , pour faire plaisir a mes parents , comme un gosse qui veut montrer fièrement le cendrier qu’il a fait pour la fête des mères , ces bugnes que j ai payées sur l argent de poche que me donnait mes parents , Mes parents issus de milieu modeste , ont travaillés dur , sans relâche, pas de jours de congé , peu de vacances , ( si ! notre mère nous emmenait en vacance avec la R 12 break , tout en conduisant elle se retournait pour nous mettre des claques , car on se chamaillait a l arrière de la voiture , les claques c’était pour moi ! L’aîné le fils parfait ! Comme si la perfection existait chez l’être humain , je suis encore surpris que l ont ait pas eu d’accident ! (non je plaisante ma mère conduit très bien , je peux pas dire le contraire c ‘est elle qui corrige mes textes , et je veux pas me fâcher avec ma mère c est une nerveuse ma mère attention ! Petite mais nerveuse ! Comme elle dit ! même s ‘il faut prendre un escabeau pour te mettre une claque elle le ferait ! ) mes parents tenaient un bar ( d’ailleurs quand une bagarre se déclenchait dans le bar c’est pas le berger allemand qui sortait de la cuisine , c’était ma mère ! ) et le soir je faisait la cave ( remettre des consommations dans les frigo ) tous les soirs , mon argent de poche !, quand on fait payer 200 grammes de bugnes a un gamin ( car a 14 ans on est un gamin ) , qui commence a 6 heures du matin pour finir a 14 heures en faisant les basses besognes , sans salaire ! des heures de fou quand on a 14 ans , aujourd’hui a 45 ans je pense que c’est une honte ! Je ne suis ni Cosette ni Cendrillon ? car dans mon enfance je n’ai pas connu la misère , et j en remercie encore mes parents , Vous allez me dire rien a voir avec la voyance ! C’est un tout ! L’enfant est une sorte d’éponge surtout lorsque il y a une déficience de l un de nos 5 sens ! L’enfant s’imprègne de tout , et surtout de ses ressentis ! a contrario de l ‘adulte ,qui lui ne fait que analyser en oubliant son ressenti , sans écouter son cœur , la premières des sensations que j’ai ressenties? le mal ! là je voyais la bête ! la méchanceté de l homme , qui ne pense qu’a sa gueule , son bien être, ce ne sont pas les riches qui donnent aux pauvres sauf pour avoir une photo dans le journal et que l’ont parle d’eux cela reste que dans leur propre intérêt a montrer leur image avec des grands sourire sde faux culs , qui utilisent d ‘autre pauvres pour faire les basses besognes ,et récolter des remerciement ,une notoriété de bon samaritain!tous ces gents qui vont servir une soupe a un SDF pour la photo ! et qui repartent dans leur cabriolet , pour allez manger chez maxim’s ces gents là ! ils ont gagné leur journée par cette publicité illégitime , et cela ne les empêche pas de savourer du caviar , en s’indignant le temps d’une photo et d’un petit discours sur la misère ,sans se soucier d’autrui Ces gents là ! comme disait mon regretté père , ont le cœur sur la main , oui !comme une merde sur une pelle ! Ce sont les pauvres qui aident les pauvres , sinon il y aurai longtemps que les pauvres auraient disparu depuis bien long temps nous serions tous égaux ,(liberté , égalité ,fraternité la bonne blague qui ne fait rire que cette classe qui se sent supérieure en oubliant a la base que ne ce sont que les employés du peuple ) , Les années passent le jeune ado toujours exploité cette fois ci en boulangerie avec un salaire de 300 franc salaire de merde (,houps excusez mon langage mais j ais pas trouvé d ‘autres mots ) oui commencer a 11 heures du soir et finir a 14 heures le lendemain mais je ne regrette rien ! Enfin si je regrette ce que je n’ai pas fait , et je deviens un ado avec ma moto que je me suis payer avec son salaire ( de merde ) d’apprenti boulanger , Alors a 17 ans ! en plein dans l’age bête ( et je fait pas les choses a moitie ) Imaginer ,,, ! les copains? Les première filles , ,les cigarettes pétards et champagne ( non c’était de la bière, je plaisante !) le jeune branleur quoi ! Mais aussi loin que je me souvienne ,la plupart des livres que j’ai lus, mis a part les classiques , c’était Edgard Cayce , Allan Kardec , et bien d’autres , tout ce qui concerne la vie après la vie , la réincarnation , les maisons hantées mes premières interrogations et aussi ma premières passion , j avalais ces livres en les intégrant , en les comprenant , a la recherche de mon moi ! Sans penser a la voyance je n’ai jamais lu un bouquin sur la voyance , Cap de boulanger en main mais pas de travail ,je décide de m’engager dans la marine ,je devance mon appel , je fait mes deux mois de classe ,mais suite a mon problème de vue je suis réformé ,moi qui me suis engager pour voyager , et de plus sur un bateau (j’aime bien les bateaux et les îles ) c’était raté tant pis ! , Donc ce jeune con qui restera toute sa vie ce petit garçon au fond de lui cherche du travail , en trouve ,a force de chercher on trouve toujours ,surtout que mon père me lâchait pas , il a eu bien raison et bien des années plus tard on a tous en nous une phrase qui restera ancrée a jamais !ma phrase a moi c ‘est un jour tu comprendras , j’ai compris ! Donc je continuais ma vie de jeune con , a traîner ,, sortir en boite et tout le reste j’en passe et des meilleures !

Certains matins ma mère venait me chercher pour l’aider au bar les petits déjeuner , un bus qui débarquait, j’allais chercher les croissants et je portait les plateaux de café , chocolat ,et différents thés ,

Et puis un matin il était environs 6,30 h en train de dormir, comme le petit jésus en culotte de velours , je prends une baffe dans la gueule , çà réveille ! Ma mère ! En me disant « tu fume !!! je lui réponds oui des camel , PAN une autre claque , je te parle pas de çà !! de bon matin , un client qui venait boire le café lui a dit que je fumais , et c’ est vrai on fumais un peu d’herbes , résultat départ pour Quimper ?chez le grand frère pour me remettre dans le droit chemin,*

Superbe !! la Bretagne est superbe !! chez mon grand demi frère , un exemple !! comme mon père !!et ma mère , Tiens je vais vous parler de ma mère , il y a une chose que je pense savoir , ! a ce jour ! je vous fait partager mon vécu , mon intimité , ma mère est une femme avec un pressenti , comme toute les mères pour son enfant , dès que je faisait une connerie elle le savait et puis elle sait encore ! (demain maman me corrige le texte ! Elle m’appelle dans l’heure , ( je plaisante maman ! ) c’est vrai que si elle a des cheveux blanc , je ne suis pas innocent ! « je sais que l’ont ne sais jamais !! « ( Gabin ) j’ai cherché des années a savoir si j’étaie fou , ou bien si j’avais des capacités de voir réellement !! mon ressenti ! décrire le passé d’un inconnu , des visions , comme une photo , un film !!! je n’en ai jamais parlé a quiconque , on ose pas en parler , ! on s’ interroge , on cherche ! a l’heure ou je vous parle je pense que mes capacités viennent bien entre autre de ma mère , je n’ai jamais connu mon père biologique ! Mais je pense que je tiens bien de lui aussi , un coté moins pure mais bien présent , et un jour pour vous dire que le hasard n’existe pas ! Dans un petit bar de quartier a l’apéro , a coté de moi au comptoir un homme d’un certain age on sympathise , et allez savoir dans la discussion , alors que je ne connaissait pas du tout mon vrai père , je buvais le pastis avec son meilleur ami , on a fini l’apéro chez lui et il m’a donné la seule photo qu’il avait de lui , mon portrait tout craché ! Il est mort d’un cancer bien des années avant , je sais que je suivrai le même chemin , j’ai rencontré bien des personnes sur ma route , et toujours des personnes qui mon fait progresser inconsciemment dans le domaine des arts divinatoires et des sciences occultes , la magie blanche , la magie rose ( magie de cœur ) et bien sure la magie noire , les jeteurs de sorts , les maisons plus ou moins hantées , des séances de spiritisme a faire blanchir tout être humain , oui j’ai vu et assisté a bien des choses qui dépassent l’entendement ! Mais je vous le décrirai plus tard , accrochez vous !

Il y en a dans la vie qui se frayent un chemin afin d’écarter les branches , et bien moi c’était le contraire , j ‘allais chercher des bûches pour les jeter devant ma route , mon chemin de croix de pénitence ou de sagesse ! ( çà commence par la pénitence , vous comprendrez plus tard ) on a tous notre sac a dos rempli de notre passé , arrivé a un âge ,certains courbent le dos plus que d’autres , la suite le mois prochain nous allons refaire le chemin ensemble faites vos valises on va voyager !

Quimper , mon frère me trouve du travail dans une boulangerie , ou je reste 2 jours ,suis tomber encore sur un vieux con ! faut dire que avec moi ! tous les patrons était des con , alors , il me fait embaucher dans l’entreprise ou il exerçait le métier de directeur commercial , une salaison ,lui au bureau et moi au désossage des jambons , çà ce passait bien ! Mais je voulais prendre la mer , j’avais écrit dans la journée plus de 80 lettres , a différents armateur afin de me faire embaucher sur un navire commercial quitte a bosser en fond de cale en mer du nord , pas de réponse positive ! Tant pis ! suis revenu chez mes parents , je trouve un stage de transformation des viandes , je m’acoquine avec Didier ,un jeune con , comme moi , avec des rêves plein la tète , et le soleil de la Cote d’azur plein les yeux ! Le soleil , la mer et bien sur les filles , ( allez venez ! on part sur la cote ! ) je part sans prévenir personne , mon sac , ma carte bleu que j’ai pas garder longtemps du reste , on part en 2 CV qui consommait plus d’huile , que d’essence , arriver sur la corniche vers Mandelieu La Napoule ,,pas loin de Nice , une fumée a l intérieur de la guimbarde ! On la abandonner , et on est partie en stop pas très riche , et peu d’affaire , pour un périple qui va nous emmener bien plus loin , Saint Laurent du Var , SDF on trouve un petit camping pas cher ,heureusement ! on avait pas de quoi payer ! tout les matin a l’ouverture j’étaie devant l’agence intérim , qui ma donner du travail , dés le troisième jour , oui quand on veut on peu , suffit de le vouloir ! Vouloir c’est pouvoir ! afin de précipiter les événements , je me retrouve donc sur une autoroute entre Nice et Monaco , en plein cagnard a porter des bordures en pierre ( pas léger croyez moi ! ) rien a manger , et même a la pause repas les de

ux autres ouvrier qui ont manger devant moi pendant deux jours sans me donner un bout de pain , incroyable mais vrai ! Le troisième jour j’ai pu m’acheter un saucisson et une baguette de pain , et dans ces moments la ! on appelle çà un instant de bonheur ! Donc je commence a gagner un peu ma vie , je me retrouve seul , car Didier est repartit chez papa , maman , je fais la connaissance de Sam , jeune universitaire en vacance , on fait un peu la fête , et un jour , a la terrasse d’un bar a l’apéro comme de bien entendue , on rencontre deux charmantes italienne , j’avais appris l’italien a l’école , elle venait de Florence ? Très belle ville d’art , du reste !,et nou tait pas rare que je monte avec lui , afin de surveiller le skieur tracter par le bateau , mon père m’ avais appris quelques base pour conduire ce bateau a moteur , on a donc siphonner un peu d’essence , et nous voilà partie en pleine nuit , heureusement que l’ont a pas emprunter une barque ! On serait encore en train de ramer ! avec les courants et la distance , a l œil nu , cela est trompeur , j’ai mis toute la nuit a traverser a vitesse réduite afin d’éviter des petite plate forme et divers récifs , Au petit matin ,enfin ! la plage du continent , nous sommes a Parga hourra ! Fatiguer de cette nuit je vais dormir un peu sur la plage , alors que mon ami va faire un tour en ville , Je me fais réveiller par des coups de pieds dans les cotes , quatre gaillard en uniforme kaki avec des grosses moustaches , qui ne parle ni anglais , ni italien et encore moins français , on me jette dans un quatre quatre , direction le commissariat !, Persuader , que c’était pour le vol de ce bateau ! On me jette dans une cellule , ( oui la bas ! on vous jette ! ) Dans la cellule d’à coté j’entends la voix de mon ami , qu’il avait capturer en ville plus tôt dans la matinée , « cs tout en en restant dans l’ambiance de notre connerie , bien sur on se tire du camping de nuit en laissant la tente , ( les seules nouvelles que mes parents avait eu depuis que jetait partit venait du patron de ce camping pour leurs annoncer que nous étions partie sans payer , ) Alors bien sur ! direction Florence ! la bonne blague ! lorsque nous sommes arrivé , personne ! Il nous restait un peu d’argent , allez savoir ce qui nous a passer par la tête ! On décide d’aller faire la cueillettes des olives en Crète ? Qui fait partie de la Grèce , Trois jours pour descendre toute l’Italie en train et sans payer , le contrôleur nous foutait hors du train , on visitait un peu la ville , , et on repartait de plus belle ! Tout en bas de la botte Bari et Brindisi , la faut prendre le bateau , il nous reste un peu d’argent pour ce payer le passage jusqu’à Cor fou , petite île paradisiaque de la Grèce , Mais plus d’argent ! Et il fallait traverser afin de rejoindre le continent Grecque , et descendre ensuite sur la Crète , mais rien a manger ! a voler des boites de pâté et de corneed beeaf , avec un bout de pain , Nous dormions sur la plage , et a l’œil nu on voyait , le continent , a la nage pas possible , donc nous avons eu la brillante idée , de traverser avec une barque que l’ont emprunterai , et puis on s’est dit , que , avec un bateau a moteur çà irait plus vite ! Je savais conduire un hors bords , mon père durant quelques années , quand j’étaie minot , avait la gérance d’une base nautique et il n’é ‘est toi Lionel ? Oui ! Tu sais pourquoi ont est la ? Pour le vol du bateau ! Non pour un vol de parachute ascensionnel ( parachute qui est tirer par les bateau pour les loisirs ) La porte de ma cellule s’ouvre on me jette encore ! a l’ extérieur de celle ci , on me conduit avec délicatesse ( non je plaisante ! ) on me jette dans un bureau et devant moi 140 kilos de graisse , et de sueur dégoulinante , un gros moustachu ! ( ils sont tous moustachu la bas ) le commissaire qui aussi con que les autres , qui ne parle que ça langue natal , il m’attrape par le bras ,toujours avec délicatesse , et le respect des droits de l homme bien entendu ! il m’emmène dans une autre pièce devant cinq personnes alignées , dont quatre , qui était propre , reposer , bien habiller , et le dernier avec un bandage au bras et sur la tète , un pauvre bougre pas raser , sale et fatiguer ! Un air de chien battue , ce qui était le cas ! ( vive l’homme ! Les bassesses dont il est capable , en voyance pure ce que je ressentait , le mal ! ) Ce commissaire qui en me tenant le bras toujours , et en me parlant en grecque ! La j ai regretter de ne pas avoir appris le grecque a l’école , il avait l’air de me demander de désigner une des personnes tout en me la désignant ( c’est lui ? C ‘est lui ! En grecque ils disent pas comme çà , mais ont le comprends , croyez moi ! ) un petit haussement des épaules leurs semblait être une affirmation suffisante en dix secondes ! ils l’ont pris a deux , ce pauvre bougre , et ils l’ont jeter par terre ( a croire que c’est une coutume ! ) , Du coup ! ils m’ont pris ainsi que mon ami , en nous jetant ( pour respecter la coutume ) dans un quatre quatre , direction le tribunal ! Ça traîne pas la bas ! ,La police pensait tout simplement que nous avions voler ce parachute , et payer notre traverser avec , Enfin ! Un traducteur ! Il parlait mieux la vache folle espagnol que le français , on a compris quand même que soit , on donnait 3000 francs et on partait libre ! Ou trois mois de prison , je vous laisse deviner ! Donc toujours en respectant la coutume local , nous sommes monter , avec délicatesse a l ‘arrière du quatre quatre , direction prison ! A 19 ans a l’étranger ça fait peur ! surtout lorsque l ont a vue le film midnght express , la sanction était mériter ,tout simplement !ont appelle ça le retour de bâton , ce qui fait le vécut ! et je ne regrette pas mon vécut ! Malgré tout !

Ces événements qui était prévisible ! mais je vous le rappelle ! a cette époque , je n’était que un jeune fou ! qui avait des envies de parcourir le monde , prendre l’air ! Connaître ! Et puis acquérir une forme de savoir , rejoindre une rivière , la mer ou l’océan , les montagnes , trouver une complémentarité avec les quatre éléments ! Être en symbiose avec la nature et l’univers qui nous entoure , et nous régit , Nous voici en prison ! on nous incorpore dans une cellule en suivant la tradition bien entendu ! ,

Mur en pierre apparente ! une petite lucarne avec des barreaux , Deux petit lit , un lavabo , un wc turque dans le coin , la porte se ferme derrière nous ! je me rappellerai toute ma vie du bruit des barre de fer , qui ferme les portes , et au dessus de cette porte une ampoule ! qui pend du mur par des vieux fil électrique , une ampoule qui reste allumer 24 sur 24 !

Fatiguer , harasser ! de cette nuit , et de tout ces événements je jette mon sac par terre , et je me jette sur le lit ( c’était pas par respect de la coutumes ! Non je plaisante ) ,juste fatigué , dépasser , crever , comme un gosse qui crie Maman ! ) Le lit casse ! !!! Le mien !! ( le veinard ! ) a croire que j’étais pas dans une période positive ! Résultat ? dans le couloir , on entends des coups de sifflet ! Des pas lourds , et pressant des gardiens qui arrive en direction de notre cellule , la porte s’ouvre délicatement ! Et devant moi quatre moustachu ! ( a croire que c ‘est une coutume aussi ! non je rigole ! je veux pas de problème avec l’office de tourisme grecque , j ‘ai plus l’age ! ) donc je suis gentiment invité a sortir de la cellule , afin d’aller chercher un autre lit , Motiver par quelques tapes amical de mes futur copain moustachu , qui allait remplacer ma mère pendant une certaine période , je remet donc un lit en place , la porte se referme « doucement , » et la nuit tombe ! Malgré la fatigue , pas moyen de dormir ! un mélange de tout dans la tète ! Passé , présent ! sans savoir l’avenir ! ( vous os parents et nous avions le droit de donner un coup de téléphone , le gardien nous donne donc un annuaire afin de prévenir le consulat , un annuaire grecque bien sur ! ( allez déchiffrer le grecque ! ) donc rien a perdre ! on prends un numéro au hasard , en se disant que on va peut être tomber sur une personne qui ne parle pas que le grecque , mon ami parlais couramment l’anglais , et moi un peu l’italien et espagnol , pas de chance ! on a au bout du fil , encore une personne qui ne parle que le grecque , un coup dans l’eau ! Nous regagnons donc notre cellule ou notre seule activité , était de jouer aux billes avec des olives noires , ( on était venu pour les cueillir a la base ! ) , L’après-midi , promenade ! En plein cagnard au mois d’août ? en Grèce ! Le seul coin d’ombre c’est assis contre le mur d’enceinte , a boire du café turque , que l’ont doit boire très chaud du bouts des lèvres par petite aspiration , a savoir ! que dans le fond de ce petit verre , il y a deux centimètre de marc de café ( bu comme ça il est excellent ! ) , Nous avions sympathiser avec quelques détenus , qui parlait une autre langue que le grecque , et même un jeune sénégalais qui lui parlais ,bien sur le français , Honoré , le pauvre il avait pris deux ans pour quelques joints ! Et la assis contre le mur a ses coté après avoir bu le café , plusieurs détenu venait a lui ! Un a un , a tour de rôle , avec son verre vide ? Honoré lisait dans le marc de café ! Et avait acquis une solide r savez tous , et toutes , vous qui me consulter ! de quoi je parle ! ) Mon sac qui me servait d’oreiller , avait un goût saler des larmes que j’avais verser , Agacer , énerver ! par cette ampoule de merde ! que j’avais en plaine gueule ! ( excuser moi , pour mon langage ) donc ! cette lueur , qui illuminait mon visage en recherche d’un sommeil , pas mériter ! mais nécessaire ! m’avait fortement agacé , et comme un con je décide de détourner un peu cette ampoule , afin de ne pas l’avoir dans le visage , et toujours aussi veinard , elle me claque dans les mains ( la bonne blague ! ) je me cache sous la bonne vielle couverture qui vous gratte toute la nuit , 10 minute plus tard , la ronde ! J’entends le bruit du petit judas , et la re coup de sifflet , les mêmes pas pressant dans le couloir , et la porte qui s’ouvre toujours avec délicatesse , et la devant moi mes potes moustachu , et sans chercher a savoir qui était le coupable , l’un d’eux me désigne du doigts , et la tout en souplesse et en respectant la coutume , on m’installe dans une cave humide 3 mètre carré enchaîner a l’une de mes cheville aux mur , 2 jours ! Dans le noir ! Il y avait pas d’ampoule ! Sortie de mon trou , direction le bureau du directeur , qui ne parle lui aussi que sa langue natal ! Il nous donne , deux télégrammes a remplir , que l’ont s’empresse de remplir afin d’alerter n Partir ! On a tous quelque part en nous dans la tète ou dans le cœur un bateau , ou un avion !éputation , moi spectateur ! Je n’ai pu retenir ce que je ressentait et les mots fusait , sans pouvoir les contrôler , de la voyance pure et gratuite , ce qui ma valu quelques regards de stupéfaction , car ce que je disait était juste , et tous les jours Honoré et moi , assis contre notre mur , avions le café offert , et l ‘ont se pressait afin de pouvoir nous consulter , nous avions plusieurs traducteur , Une bonne semaine plus tard , convoquer chez le directeur , ce qui fut un soulagement enfin ! des nouvelles du consulat ? ou bien de nos parents ? Le directeur devant nous ouvre le tiroir de son bureau , et nous sort les deux télégramme que nous avions écrit une semaine auparavant , et nous demande ce que l ont avait écrit , les télégrammes n’ avait jamais été envoyer ! Et pas de possibilité de lui faire comprendre que c’était pour nos parents , Déçut et empli d’interrogations , nous retournons vaquer a nos distraction , Pus d’un mois plus tard ! Enfin une déléguer du consulat de France , vient a nous , mais sans aucun résultat ! , Donc nous finissons notre peine ! Ça y est nous sommes libérable ! On nous rends nos affaires , ( tout ce que j’écris a cet instant je l’avait écrit vingt cinq ans auparavant , dans ma cellule , et mes copains moustachu m’ont déchirer mes pages ,que je ne fait que recopier de mémoire , mais croyez bien que je n’ai rien oublier ! Avec quelques fois une larmes a l’œil , ou bien un sourire ! ) on nous dirige vers la porte de sortie , et la surprise ! On nous remets les entraves et les menottes , et toujours en suivant la coutume on nous jette dans un fourgon cellulaire avec d’autres détenu , sans aucune explications ! Renseignement pris ! Auprès de nos codétenu , qui partait pour une central réserver aux longue peines , l’angoisse ! , Athènes , le fourgon s’arrête devant un commissariat , nous descendons remit en cellule ! Et quelques heures plus tard , deux policier en civile nous emmène dans une autre prison , en nous expliquant qu’il s’agit d’une prison d’attente , en effet en Grèce lorsque l’ont commet un délit vous êtes directement expulser , et retour sans escale via votre pays d’origine , ( je pense que si on avait la même conception en France , il y aurai moins de soucis ) , encore trois jours en prison ,avant que nos parents puisse nous payer le retour par avion , pour ma part cela fut la vente de ma moto qui a payer mon retour , Conduit par nos deux policier en civile a l ‘aéroport d’Athènes , qui nous accompagne dans l’avion a nos place respective , Les hôtesses qui avait bien compris notre situation , ce sont occuper de nous tout le voyage , nous avons eu droits a des mignonnettes de whisky , j’en ai bu trois ,et avec le sevrage d’alcool que nous avions subi , l’altitude et cette sensation d’ivresse de liberté , du coup en arrivant a Nice ! J’ai faillie me casser la gueule en descendant la passerelle , Ah Nice ! la baie des anges , Tenez vous prêts on va repartir la semaine prochaine , ( tout ce qui est écrit la , est la stricte vérité , c’est ma mère qui est contente de savoir enfin la vérité , , je suis sur qu’elle est plus impatiente que vous de connaître la suite . Je vous embrasse !